• collectés
  • Objectif 600 000 €
J-
Je fais un don déduction fiscale 66%

histoire de prema

Changez
leur histoire

En Inde, aidez les populations indigènes
à vivre dignement.


Depuis les années 1970, des milliers de personnes de l'État du Karnataka ont été expulsées de leurs forêts ancestrales à cause de la création de parcs nationaux mais également de la construction de réservoirs d’eau dans la région. [...]

Sans terre ni droits, ces populations ne peuvent plus subvenir à leurs besoins élémentaires et doivent survivre en travaillant comme ouvriers agricoles dans des conditions terribles pour des salaires allant de 3 à 4 euros par jour. L’association BKS, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire, les accompagne pour qu’elles puissent défendre leurs droits et bénéficier de meilleures conditions de travail.

L'association lutte également pour que ces populations opprimées puissent disposer de leurs terres et retrouver une autonomie agricole et alimentaire.
Grâce à la création d'un syndicat de travailleurs agricoles, ses 750 membres ont déjà obtenu des victoires, avec notamment une augmentation de salaire. Au total, 25 000 Adivasis (peuple indigène vivant dans la forêt) bénéficient de l'action de l'association.


Aidez-les à écrire une nouvelle page de leur histoire, faites un don.

histoire de wrayz

Changez
leur histoire

Au Pérou, aidez Wrayz et la communauté indigène à lutter contre l’accaparement de leurs terres.


Leur survie est menacée par la déforestation intense, l’activité minière polluante et la construction d’immenses barrages hydroélectriques. Face à ces ravages écologiques et à l’accaparement des ressources par les industries qui privent les villageois de leurs moyens de vivre, [...]
le CCFD-Terre Solidaire soutient des organisations locales qui se battent aux côtés des Indiens d’Amazonie.

Les Indiens wampis ont créé un gouvernement autonome pour défendre leur territoire face à la déforestation et à l’extraction minière illégale. Une autonomie qui n’est pas reconnue par l’État péruvien. Parmi nos partenaires sur place, Forum Solidarité Pérou, CooperAcción et le CAAAP sensibilisent les communautés indigènes à leurs droits, comme l’accès à la terre, et les appuient dans leur combat juridique. En 2018, une victoire capitale est obtenue grâce au travail de nos organisations partenaires : la justice péruvienne a confirmé l’obligation pour l’État de consulter les communautés locales autochtones sur les activités pétrolières sur leur territoire. Le combat continue.


Aidez-les à écrire une nouvelle page de leur histoire, faites un don.

histoire de jules

Changez
leur histoire

Au Sénégal, aidez les paysans à lutter
contre l’agrobusiness.


Depuis quelques années, le gouvernement sénégalais pousse les acteurs de l’agrobusiness à investir au Sénégal et leur vend prioritairement les terres cultivables. Les paysans sont ainsi privés de terres et ne peuvent plus subvenir aux besoins alimentaires [...]
de base de leur famille. Notre partenaire local, la FONGS, forte des 3 000 groupements villageois qui la composent, mène des actions concrètes auprès de l’État pour modifier les lois sur la distribution du foncier agricole sénégalais et pour que les paysans retrouvent leurs terres.

La FONGS aide ensuite les paysans sénégalais à développer une agriculture durable en les formant notamment aux pratiques agroécologiques pour leur assurer une activité agricole pérenne. Elle assure également l’approvisionnement de semences et la commercialisation des produits. Au niveau national, la FONGS est un acteur incontournable dans les négociations sur la modification des législations sur le foncier agricole.


Aidez-les à écrire une nouvelle page de leur histoire, faites un don.
  • collectés
  • Objectif 600 000 €
J-
Je fais un don déduction fiscale 66%
J-
  • collectés
  • Objectif 600 000 €
Je fais un don

Changez
leur histoire

En Inde, aidez les populations indigènes
à vivre dignement.


Depuis les années 1970, des milliers de personnes de l'État du Karnataka ont été expulsées de leurs forêts ancestrales à cause de la création de parcs nationaux mais également de la construction de réservoirs d’eau dans la région.
Sans terre ni droits, ces populations ne peuvent plus subvenir à leurs besoins élémentaires et doivent survivre en travaillant comme ouvriers agricoles dans des conditions terribles pour des salaires allant de 3 à 4 euros par jour.
L’association BKS, soutenue par le CCFD-Terre Solidaire, les accompagne pour qu’elles puissent défendre leurs droits et bénéficier de meilleures conditions de travail.

L'association lutte également pour que ces populations opprimées puissent disposer de leurs terres et retrouver une autonomie agricole et alimentaire.
Grâce à la création d'un syndicat de travailleurs agricoles, ses 750 membres ont déjà obtenu des victoires, avec notamment une augmentation de salaire. Au total, 25 000 Adivasis (peuple indigène vivant dans la forêt) bénéficient de l'action de l'association.


Aidez-les à écrire une nouvelle page de leur histoire, faites un don.
J-
  • collectés
  • Objectif 600 000 €
Je fais un don

Changez
leur histoire

Au Pérou, aidez Wrayz et la communauté indigène à lutter contre l’accaparement de leurs terres.


Leur survie est menacée par la déforestation intense, l’activité minière polluante et la construction d’immenses barrages hydroélectriques. Face à ces ravages écologiques et à l’accaparement des ressources par les industries qui privent les villageois de leurs moyens de vivre, le CCFD-Terre Solidaire soutient des organisations locales qui se battent aux côtés des Indiens d’Amazonie.


Les Indiens wampis ont créé un gouvernement autonome pour défendre leur territoire face à la déforestation et à l’extraction minière illégale. Une autonomie qui n’est pas reconnue par l’État péruvien. Parmi nos partenaires sur place, Forum Solidarité Pérou, CooperAcción et le CAAAP sensibilisent les communautés indigènes à leurs droits, comme l’accès à la terre, et les appuient dans leur combat juridique. En 2018, une victoire capitale est obtenue grâce au travail de nos organisations partenaires : la justice péruvienne a confirmé l’obligation pour l’État de consulter les communautés locales autochtones sur les activités pétrolières sur leur territoire. Le combat continue.


Aidez-les à écrire une nouvelle page de leur histoire, faites un don.
J-
  • collectés
  • Objectif 600 000 €
Je fais un don

Changez
leur histoire

Au Sénégal, aidez les paysans à lutter
contre l’agrobusiness.


Depuis quelques années, le gouvernement sénégalais pousse les acteurs de l’agrobusiness à investir au Sénégal et leur vend prioritairement les terres cultivables. Les paysans sont ainsi privés de terres et ne peuvent plus subvenir aux besoins alimentaires de base de leur famille. Notre partenaire local, la FONGS, forte des 3 000 groupements villageois qui la composent, mène des actions concrètes auprès de l’État pour modifier les lois sur la distribution du foncier agricole sénégalais et pour que les paysans retrouvent leurs terres.


La FONGS aide ensuite les paysans sénégalais à développer une agriculture durable en les formant notamment aux pratiques agroécologiques pour leur assurer une activité agricole pérenne. Elle assure également l’approvisionnement de semences et la commercialisation des produits. Au niveau national, la FONGS est un acteur incontournable dans les négociations sur la modification des législations sur le foncier agricole.


Aidez-les à écrire une nouvelle page de leur histoire, faites un don.

Rejoignez le mouvement
des donateurs solidaires !

Une histoire est « sans faim » quand ceux qui luttent au quotidien contre la faim sont soutenus par des milliers de donateurs solidaires.
Rejoignez-les et, ensemble, aidons Wrayz, Prema, Jules et tous ceux qui souffrent de la faim à écrire une nouvelle page de leur histoire. Une histoire « sans faim ».

Je fais un don

Commentez

La faim vous révolte ? Dites-le-nous en partageant un message de soutien.

Pascal C.
6 mois, 18 jours
Bonjour
Donner de l argent a une association s occupant de x ou y cause humanitaire ici ou là est louable, par contre trop de personnes s enrichissent tout au long de ce processus. Pour ma part je prefere m occuper de personnes de mon village qui en ont besoin et que vos association oublient. La misère n est pas toujours ailleurs.
Brigitte F.
6 mois, 26 jours
Je réponds à chritinr D .son message m’a beaucoup touché.
Christine tu ne peux faire un don financier en ayant 800 euros pour vivre,c’est normal.Mais tu peux beaucoup,tu peux participer au changement des mentalités autour de toi....si tu as du temps et un ordinateur,tu peux diffuser les infos ,diffuser les pétitions...c’est énorme.......et il y a sûrement près de chez toi une équipe de bénévole ccfd terre solidaire qui a besoin de personne convaincu comme toi et qui a du temps à donner régulièrement ou ponctuellement.
BrigitteF ..


M
Brigitte F.
6 mois, 26 jours
Vos pub sont très bien faite,félicitations ++++Dommage que les vidéos soient quasiment toujours sous titrées.....souvent....je passe ...... à cause de cela.ce serait super qu elles soient audio....car j’écoute toujours radio en faisant autre chose....souvent préparation du repas.
Une bénévole active au ccfd terre solidaire
Barry K.
6 mois, 26 jours
Hunger persists because it is the byproduct of a distorted type of capitalism designed to favor corporate interest without regard for fair ethical trading and pricing practices.
Marie-Thérèse I.
7 mois, 3 jours
Merci pour votre action de solidarité...
Monique N.
7 mois, 3 jours
Je suis dégoûté de l etre humains en général. Ils ce crois civiliser. C est unehonte parmis tant d autres. Laissons vivre ces gents qui ont beaucoup a nous apprendre
François H.
7 mois, 4 jours
Ces pauvres Humains se trouvent dans la même situation que leurs soeurs et frères Animaux, tels les Orang-Outans, qui subissent la déforestation aux antipodes ...
christine d.
7 mois, 4 jours
je suis solidaire mais ne gagnant que 800 euros par mois je ne peux pas vous aider financièrement !! merci pour votre combat
Myriam D.
7 mois, 6 jours
Oui révoltant cette situation
Olivier M.
7 mois, 9 jours
Nous les nantis de l’Europe de l’Ouest, nous devrions organiser des « cercles «  d’aide aux Africains, Brésiliens, etc..: en les formant à bien cultiver leur lopin de terre, ou bien, pour les mères de famille, leur donner des conseils d’economies d’energies, par exemple avec le don de panneaux solaires pour leur électricité, des conseils d’economie domestique à moindre coût, et la confection par elles d’habits faciles à tailler pour leurs enfants, etc... Les dons en espèce sont vite dilués ou bien n’arrivent jamais dans les quartiers défavorisés. Par contre, les améliorations de vie, grâce à une formation simple et ciblée restent et peuvent se multiplier naturellement par le «  porte à porte » des habitantes entre elles...
ANTOINE T.
7 mois, 11 jours
votre combat et votre soutien est remarqable pour les peuples spoliés de la Terre, Planête elle même souillée, et meurtrie par la voracité des humains

S’informer, c’est déjà participer
à la lutte contre la faim !

Inscrivez-vous à notre newsletter